Besoin d'un soutien personnalisé? Notre équipe d'intervention en autisme est là pour vous fournir des informations, des outils et des ressources. Connectez-vous maintenant

Succession et dons astucieux

Les dons provenant de votre succession peuvent contribuer à financer la recherche et les services essentiels offerts par Autism Speaks Canada. Ils peuvent également offrir des avantages fiscaux importants pour vous et votre famille tout en soutenant la cause qui vous tient à cœur.

Si vous avez besoin de plus d'informations sur l'une des méthodes de dons successoraux et fiscaux suivantes, veuillez communiquer avec

John Branton
JohnBranton@AutismSpeaksCan.ca
416-362-6227 ext. 204
1-888-362-6227 ext. 204

Legs testamentaire

Une fois que vous aurez pris soin de votre famille et de vos proches, nous espérons que vous considérerez la possibilité de nommer Autism Speaks Canada comme bénéficiaire dans votre testament. Peu importe le temps qui s'écoulera avant que nous recevions votre don, vous pouvez nous faire confiance quant à sa valorisation.

Don d'une assurance-vie

Un don d'assurance-vie vous permet de faire un don en héritage à Autism Speaks Canada, avec une charge minimale de vos économies ou de votre revenu actuel. Les donateurs se débattent souvent entre leur désir de faire un don à un organisme de bienfaisance et leur besoin de préserver leur patrimoine pour leur famille. Un don d'assurance-vie peut résoudre ce conflit.

REER, FERR et rentes agréées

Si vous êtes marié, à des fins de planification fiscale, vous devriez désigner votre conjoint comme bénéficiaire de votre REER ou de votre FERR. Toutefois, en dehors du mariage, désigner Autism Speaks Canada comme bénéficiaire de votre régime enregistré est une façon simple de laisser un don généreux.

Don de titres

Pour des raisons d'efficacité fiscale, vous pouvez envisager de faire don d'actions d'une valeur cotée en bourse ou d'un fonds commun de placement directement à Autism Speaks Canada. Si vos actions ont pris de la valeur, 50 % du gain en capital est habituellement imposable à titre de revenu. Toutefois, en transférant les actions directement à l'organisme de bienfaisance, l'impôt sur le gain en capital n'est pas applicable.