Besoin d'un soutien personnalisé? Notre équipe d'intervention en autisme est là pour vous fournir des informations, des outils et des ressources. Connectez-vous maintenant

La vie dans le spectre

Rencontrez Steven

Avis de non-responsabilité: les informations fournies ne constituent pas une recommandation, une référence ou une approbation d'une ressource, d'une méthode thérapeutique ou d'un fournisseur de services et ne remplacent pas les conseils de professionnels médicaux, juridiques ou éducatifs. Autism Speaks Canada ne fournit pas de conseils ou de services médicaux ou juridiques. Autism Speaks Canada fournit plutôt des informations générales sur l'autisme en tant que service à la communauté. Les informations fournies sur notre site Web ne constituent pas une recommandation, une référence ou une approbation d'une ressource, d'une méthode thérapeutique ou d'un fournisseur de services et ne remplacent pas les conseils de professionnels médicaux, juridiques ou éducatifs. Autism Speaks Canada n'a pas validé et n'est pas responsable des informations, événements ou services fournis par des tiers.

Rencontrez Steven

Bien que les temps soient difficiles pour notre communauté et tant d’autres, nous continuons à partager des histoires authentiques de Canadiens autistes et de leurs familles. Nous espérons que ces histoires donneront un aperçu des nombreuses et diverses perspectives de notre communauté et qu’elles seront une source d’inspiration et de réconfort lorsque nous en aurons le plus besoin.

Steven est un Canadien autiste, fier de défendre ses intérêts, écrivain, producteur, directeur de Power of One, pianiste accompli et interprète au théâtre I Can Dream. sein du groupe.

J’aime la musique et la défense des besoins spéciaux. Je suis impliqué dans le travail humanitaire depuis des années. J’ai entendu parler du coronavirus pour la première fois à la mi-janvier. Comme beaucoup d’autres, j’ai pensé qu’il n’arriverait jamais au Canada et que, si c’était le cas, les médecins essaieraient de le contrôler. Avant la pandémie, j’aimais ma routine : je me levais à l’aube, je travaillais à la maison, j’étais en public lors de mes spectacles et j’aidais les autres.

Lorsque la pandémie a commencé, je n’oublierai jamais le jour où le gouvernement du Québec a décrété l’état d’urgence et le confinement le vendredi 13 mars 2020, car cela m’a beaucoup affecté. Ce jour-là devait être celui de la première de mon film « The Power of One ». Dans ma vie, je n’ai jamais laissé rien ni personne m’arrêter, mais étant donné la situation, j’ai décidé de reporter la première pour la sécurité de ma famille et de mes amis qui assistaient à l’événement. Ce fut une décision très difficile à prendre.

Entendre les mots « Restez chez vous, ne quittez pas la maison » m’a rendu très anxieux. Je n’étais pas moi-même pendant les deux premières semaines de quarantaine. J’étais déçu. Mes parents m’ont fait asseoir et m’ont dit qu’ils comprenaient ma frustration, mais que je devais penser à la vie des autres, protéger notre famille, nos amis et nos proches en restant à l’intérieur. Cela m’a fait comprendre que ce n’est que temporaire. Ensemble, en famille, nous pouvons trouver des activités et des projets amusants. Si nous continuons à rester à la maison, nous pouvons jouer un rôle crucial pour sauver des vies. Je n’oublierai jamais la fois où mon petit copain autiste a voulu faire un appel vidéo. Sa mère m’a prévenu qu’il était bouleversé car il manquait sa routine quotidienne. Nous avons beaucoup de choses en commun, nous avons parlé de tout et de cette situation. J’étais dans le même bateau que lui, et je lui ai dit qu’il était un héros pour avoir fait ce qu’il fallait en restant à la maison. Je lui ai dit « You’re the man ! » et ça l’a fait sourire.

Avant COVID-19, personne n’aurait pu prédire cette pandémie. Je trouve amusant que la seule façon de rester en sécurité soit de « se laver constamment les mains tous les jours », ce que mes parents m’ont appris depuis très longtemps. Il est important que nous suivions les consignes de sécurité non seulement pendant la saison du coronavirus, mais aussi pendant la saison habituelle des rhumes et des grippes. Le coronavirus est un signal d’alarme majeur. Les habitants de ma ville prennent ces précautions au sérieux. Jusqu’à ce que la pandémie soit terminée, j’ai décidé de faire une pause dans la musique et d’aider mon père à faire quelques petits travaux de construction et de bricolage. Je vais également profiter de ce temps pour rattraper mon retard en matière d’exercice, car j’ai toujours aimé faire de l’exercice et me promener.

COVID-19 a changé des vies d’une manière positive que personne n’aurait pu imaginer. L’environnement est plus vert, plus propre et il y a moins de pollution. Nous devons continuer sur cette voie et contribuer à rendre l’environnement plus sain. Les enfants jouent à nouveau dehors et les gens font des choses qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de faire auparavant. La technologie a même parcouru un long chemin ; les appels vidéo m’aident à me sentir proche de tout le monde. Je peux également participer par appel vidéo à différentes activités et conférences. J’espère que les équipes médicales canadiennes pourront profiter de cette période pour créer des vaccins qui aideront à combattre cette maladie et à révolutionner la médecine moderne.

Je sais que c’est une période difficile, mais nous devons compter sur ses bienfaits et être reconnaissants d’être dans cette situation ensemble. Je tiens à remercier les médecins, les infirmiers, les employés des services postaux, les commis d’épicerie et tous les travailleurs essentiels pour leur temps et leur dévouement.

‘envoie mon amour à tous et je vous prie de rester en sécurité… jusqu’à ce que nous nous rencontrions à nouveau.

Meilleurs voeux,

Steven Atme

Avis de non-responsabilité: les informations fournies ne constituent pas une recommandation, une référence ou une approbation d'une ressource, d'une méthode thérapeutique ou d'un fournisseur de services et ne remplacent pas les conseils de professionnels médicaux, juridiques ou éducatifs. Autism Speaks Canada ne fournit pas de conseils ou de services médicaux ou juridiques. Autism Speaks Canada fournit plutôt des informations générales sur l'autisme en tant que service à la communauté. Les informations fournies sur notre site Web ne constituent pas une recommandation, une référence ou une approbation d'une ressource, d'une méthode thérapeutique ou d'un fournisseur de services et ne remplacent pas les conseils de professionnels médicaux, juridiques ou éducatifs. Autism Speaks Canada n'a pas validé et n'est pas responsable des informations, événements ou services fournis par des tiers.